Un inventaire de l’amiante peut vous épargner bien des soucis.

En Belgique, en tant que vendeur d’un bien immobilier, vous êtes tenu de joindre une série de certificats à l’acte de vente : un certificat de sol, un certificat de performance énergétique (CPE), un certificat de contrôle de l’installation électrique, etc. L’objectif est de fournir aux futurs acheteurs des informations suffisantes pour qu’ils ne soient pas confrontés à des vices cachés par la suite. Un inventaire de l’amiante sera normalement également inclus à partir de la mi-2022.

L’amiante n’est pas seulement un problème dans les maisons construites avant les années 1970 et 1980. Même les maisons construites à la fin des années 1980 et au début des années 1990 ont de bonnes chances de contenir de l’amiante. Il est souvent difficile de reconnaître la présence d’amiante car il a souvent été très bien dissimulé lors des travaux de rénovation. Même une rénovation récente ne garantit pas toujours qu’une maison est réellement exempte d’amiante.

En Flandre, nous sommes donc aux prises avec une pollution historique par l’amiante. Bien entendu, cet amiante doit être décontaminé si nous voulons atteindre les objectifs de 2040. Les toits, les gouttières et les tuyaux en amiante-ciment ne resteront pas éternellement intacts. En fait, la vitesse à laquelle les toitures, par exemple, s’altèrent augmente avec l’âge. Des années d’exposition aux éléments naturels réduisent les propriétés d’adhérence de l’amiante-ciment. Les fibres d’amiante se détachent des deux côtés de la surface d’une ardoise ou d’une tôle ondulée, pénètrent dans le sol par l’intermédiaire de l’eau de pluie et contaminent le sol autour de la maison. Pire encore, les fibres qui restent détachées ont un impact très négatif sur la qualité de l’air dans la maison.

La Flandre veut maintenant vraiment travailler à l’échéance de Flandre sans amiante d’ici 2040 et prévoit d’inclure l’inventaire d’amiante dans les documents nécessaires lors de la vente d’une maison. C’est une bonne chose, car un inventaire n’est pas obligatoire aujourd’hui et vous courez donc le risque d’acheter une maison contenant de l’amiante. Bien entendu, le fait de faire retirer l’amiante de manière professionnelle par une entreprise reconnue a un prix. Ce prix est une moins-value sur une propriété qui vient d’être achetée. Il est possible que cette valeur réduite soit un vice caché et qu’elle puisse donc être récupérée auprès du vendeur. Un risque qui peut facilement être évité grâce à un inventaire de l’amiante. Tout comme l’acheteur est informé des autres propriétés de la maison par le biais, par exemple, du certificat d’inspection électrique et du certificat de sol. Faites donc établir votre inventaire d’amiante à temps et ne soyez pas confronté à des surprises.

Recevez un devis gratuit pour un inventaire de l’amiante.

Partager cet article: