Pourquoi il est préférable de faire appel à un consultant professionnel avant de procéder à un désamiantage ?

L’amiante est un minéral naturel commun qui était largement utilisé comme matériau de construction dans le passé. Il est solide, résistant à l’usure et bon marché. Vers 1998, la vente et l’utilisation de l’amiante étaient déjà interdites en Belgique. Grâce à des recherches approfondies, il est apparu que l’amiante peut être un matériau très dangereux. En effet, la manipulation de l’amiante peut libérer des fibres microscopiques que notre organisme ne peut pas décomposer. Il est donc très important de faire retirer l’amiante dès que possible si vous en trouvez dans votre entreprise ou votre maison. Lisez la suite pour savoir pourquoi vous devriez faire appel à un spécialiste.

Inhaler les fibres invisibles de l’amiante peut être dangereux


L’amiante est très dangereux lorsque vous entrez en contact avec des fibres d’amiante libres. Les fibres sont si petites qu’elles ne sont pas visibles à l’œil nu et elles sont plus facilement libérées dans les matériaux contenant de l’amiante endommagés ou altérés. Donc plus les matériaux sont anciens, plus il y a de chances que ce soit le cas.

Laissez les professionnels vous aider pour le désamiantage


En tant que particulier, vous ne pouvez enlever que les matériaux collés qui sont encore en bon état. Pour l’amiante libre, vous êtes obligé de faire appel à un professionnel du désamiantage. Il est judicieux de faire d’abord établir un inventaire d’amiante par un bureau d’études professionnel, car certaines applications contenant de l’amiante doivent être analysées par un laboratoire reconnu. De cette façon, il est possible de déterminer avec une certitude absolue si les matériaux suspects de l’immeuble contiennent effectivement de l’amiante ou non. Ainsi, avant de confier l’élimination de l’amiante à une entreprise spécialisée, il est judicieux de faire d’abord un inventaire de l’amiante présent. ASP Advice peut parfaitement vous guider en la matière.

Partager cet article: